Archive pour la catégorie 'Recueil de méditations et de prières'

Recueil de méditations et de prières

moine6e32d.jpg

Recueil de méditations et de prières

 « Où est ton trésor, là sera aussi ton coeur. »
Matthieu, 6.21 

- Regarde devant toi, vois-tu ce chemin étroit ? C’est là que tu dois marcher. Il a été tracé par les patriarches, les prophètes, Christ et ses apôtres, et il est aussi droit que s’il avait été tiré au cordeau. Tu dois le suivre.
- Mais ne fait-il aucun détour où je risquerais de m’égarer ?
- Oui, il y a bien quelques chemins détournés, mais ils sont larges et tortueux; ils sont aussi situés plus bas que celui-ci. Tu reconnaîtras toujours le bon chemin à ce qu’il est droit et étroit.
John Bunyan 

Demande-toi en toute chose : « Qu’aurait fait Notre Seigneur ? » et fais-le. C’est ta seule règle, mais c’est ta règle absolue.Charles de Foucauld 

Je me prosterne, mon Dieu, devant Votre Présence dans l’Univers devenu ardent et, sous les traits de tout ce que je rencontrerai, et de tout ce qui m’arrivera, et de tout ce que je réaliserai en ce jour, je Vous désire et je Vous attends.P. Teilhard de Chardin 

Il ne faut jamais rester au seuil de son âme : il faut entrer à l’intérieur, y descendre, y réfléchir, y méditer, y travailler, et s’y laisser travailler.Marthe Robin 

La vie du chrétien n’est qu’une constante lutte contre soi-même. La beauté n’en apparaît qu’au prix de la souffrance.Padre Pio 

Tout sous les yeux de Dieu, tout avec Dieu, tout pour plaire à Dieu. Allons mon âme, tu vas converser avec le bon Dieu, travailler avec Lui, marcher avec Lui, combattre et souffrir avec Lui. Tu travailleras, mais il bénira ton travail; tu marcheras, mais Il bénira tes pas; tu souffriras, mais Il bénira tes larmes. Qu’il est grand, qu’il est noble, qu’il est consolant de tout faire en la compagnie et sous les yeux du bon Dieu, de penser qu’Il voit tout, qu’Il compte tout ! Disons donc chaque matin :  » Tout pour Vous plaire, ô mon Dieu : toutes mes actions avec Vous. « Saint Curé d’Ars 

Seigneur,
Accorde-moi de recevoir dans la tranquillité du coeur tout ce que m’apportera cette journée qui commence.
Accorde-moi de me livrer entièrement à Ta sainte volonté.
Prépare-moi et soutiens-moi à chaque heure de ce jour.
Quelles que soient les nouvelles que je recoive, apprends-moi à les accueillir d’un coeur tranquille, fermement persuadé qu’elles sont l’expression de Ta sainte volonté.
Dirige toutes mes paroles, mes actions, pensées et sentiments.
Que je n’oublie jamais dans les circonstances imprévues que tout m’est envoyé de Toi.
Apprends-moi à agir avec droiture et sagesse, avec chacun des membres de ma famille, sans troubler ni peiner personne.
Seigneur,
Donne-moi la force de supporter la fatigue et les événements du jour naissant.
Dirige ma volonté et apprends-moi à prier, à croire, espérer, supporter, pardonner et aimer.
Amen.
Prière des starets d’Optima

 » Je vous donne un commandement nouveau :
vous aimer les uns les autres;
comme je vous ai aimés,
aimez-vous les uns les autres.
A ceci tous reconnaîtrons que vous êtes mes disciples :
si vous avez de l’amour les uns pour les autres. «  
 

Jean 13.34-35 

 

Ce court précepte t’est donné une fois pour toutes : Aime et fais ce que tu veux; si tu te tais, tais-toi par amour; si tu parles, parle par amour; si tu corriges, corrige par amour; si tu pardonnes, pardonne par amour; aie au fond du coeur la racine de l’amour : de cette racine, rien ne peut sortir de mauvais.

Saint Augustin 

 

Mon Dieu, je Vous offre toutes les actions que je vais faire aujourd’hui, dans les intentions et pour la gloire du Coeur Sacré de Jésus; je veux sanctifier les battements de mon coeur, mes pensées et mes oeuvres les plus simples en les unissant à Ses mérites infinis, et réparer mes fautes en les jetant dans la fournaise de Son amour miséricordieux.
O mon Dieu ! Je Vous demande pour moi et pour ceux qui me sont chers la grâce d’accomplir parfaitement Votre sainte volonté, d’accepter pour Votre amour les joies et les peines de cette vie passagère afin que nous soyons un jour réunis dans les Cieux pendant toute l’éternité.
Ainsi soit-il.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus 

 

La charité est longanime; la charité est serviable; elle n’est pas envieuse; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas; elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal; elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité. Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.

1 Corinthiens 13.4-7 

 

 

 » Si quelqu’un m’aime,
il gardera ma parole,
et mon Père l’aimera
et nous viendrons vers lui
et nous nous ferons une demeure chez lui. «  

 

Jean 14.23 

 

Prenez garde que le triste spectacle de l’injustice humaine ne trouble votre âme, car l’iniquité aussi a sa place dans l’économie générale.
Un jour, nous verrons que la justice de Dieu s’élèvera infailliblement et triomphera de l’injustice humaine.

Padre Pio 

 

 » Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant. ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés; remettez, et il vous sera remis. Donnez, et l’on vous donnera; c’est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans votre sein; car de la mesure dont vous mesurez on mesurera pour vous en retour.  »

Luc 6.36-38 

 

Là où il n’y a pas d’amour, mettez de l’amour, et vous recueillerez de l’amour.

Saint Jean de la Croix 

 

Ne confonds pas l’homme, cette image de Dieu, avec le mal qui est en lui, car le mal est accidentel, c’est un malheur, une maladie, une tromperie du démon; mais son être véritable – l’image de Dieu – demeure toujours en lui.

Saint Jean de Cronstadt 

 

Mes enfants, vous avez un petit coeur, mais la prière l’élargit et le rend capable d’aimer Dieu. La prière est un avant-goût du Ciel, un écoulement du paradis. Elle ne nous laisse jamais sans douceur. C’est un miel qui descend dans l’âme et adoucit tout. Les peines se fondent devant une prière bien faite, comme la neige devant le soleil.

Saint Curé d’Ars 

 

 » Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit; qui cherche trouve; et à qui frappe on ouvrira.  »

Matthieu 7.7-8 

 

Chers enfants, écoutez, car je désire vous parler et vous inviter à avoir plus de foi et de confiance en Dieu qui vous aime sans mesure. Petits enfants, vous ne savez pas vivre dans la grâce de Dieu, c’est pourquoi je vous appelle tous à nouveau à porter la Parole de Dieu dans vos coeurs et dans les pensées. Petits enfants, placez les Saintes Ecritures dans un lieu visible dans votre famille, lisez-les et vivez-les. Enseignez vos enfants, car si vous n’êtes pas un exemple pour eux, les enfants s’éloignent dans l’absence de Dieu. Réfléchissez et priez, et alors Dieu naîtra dans votre coeur et votre coeur sera joyeux.

Message de la sainte Vierge à Medjugorje, 25 août 1996 

 

Ma vie vaudra ce que vaudra mon oraison.

Marthe Robin

 » Qui boira de l’eau que je lui donnerai
n’aura plus jamais soif;
l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui source
d’eau jaillissante en vie éternelle. «  

 

Jean 4.14 

 

Nous sommes des insensés. Dieu nous appelle à Lui et nous Le fuyons ! Il veut nous rendre heureux et nous ne voulons point de Son bonheur. Il nous commande de L’aimer et nous donnons notre coeur au démon. Nous employons à nous perdre un temps qu’Il nous a ménagé pour nous sauver. Nous Lui faisons la guerre avec les moyens qu’Il nous a donnés pour Le servir.

Saint Curé d’Ars 

 

 » Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l’esprit est ardent, mais la chair est faible.  »

Marc 14.38 

 

Le démon ne tente que les âmes qui veulent sortir du péché et celles qui sont en état de grâce. Les autres sont à lui, il n’a pas besoin de les tenter.

Saint Curé d’Ars 

 

Cheminez simplement dans les voies du Seigneur, ne vous torturez pas l’esprit… Vous devez haïr vos péchés, mais avec une calme assurance, non pas avec une inquiétude lancinante.

Padre Pio 

 

 

Pitié pour moi, Dieu, en Ta bonté,
en Ta grande tendresse efface mon péché,
lave-moi tout entier de mon mal
et de ma faute purifie-moi.

Car mon péché, moi, je le connais,
ma faute est devant moi sans relâche;
contre Toi, Toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. 

 

Psaume 51 3-6 

 

 » Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.  »

Marc 2.17 

 

 

Il ne voit plus sa Mère et son Père l’abandonne.
Il savoure la coupe et la mort lentement qui l’empoisonne.
N’en avez-vous donc pas assez de ce vin aigre et mêlé d’eau,
Pour que vous vous redressiez tout à coup et criiez : SITIO ?
Vous avez soif, Seigneur ? Est-ce à moi que vous parlez ?
Est-ce moi dont vous avez besoin encore et de mes péchés ?
Est-ce moi qui manque avant que tout soit consommé ? 

 

Paul Claudel 

 

Si nous étions bien pénétrés de la sainte présence de Dieu, il nous serait très facile de résister à l’ennemi. Avec cette pensée : DIEU TE VOIT ! nous ne pécherions jamais.

Saint Curé d’Ars 

Espère, enfant ! demain ! et puis demain encore !
Et puis toujours demain ! Croyons dans l’avenir.
Espère ! et chaque fois que se lève l’aurore,
Soyons là pour prier Dieu, comme pour bénir !

Nos fautes, pauvres anges, ont causé nos souffrances.
Peut-être qu’en restant bien longtemps à genoux,
Quand Il aura béni toutes les innocences,
Puis tous les repentirs, Dieu finira par nous. 

 

Victor Hugo 

 

 

Non seulement la divine Solicitude ne repousse pas les âmes repentantes, mais elle part à la recherche des plus endurcis.

Padre Pio 

 

Nos fautes sont un grain de sable à côté de la grande montagne des miséricordes de Dieu.

Saint Curé d’Ars 

 

 

 » Devant Lui nous apaiserons notre coeur,
si notre coeur venait à nous condamner,
car Dieu est plus grand que notre coeur,
et Il connaît tout. «  

 

Jean 1° Epître 3.19-20 

 

 

 » Je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour quatre-vingt-dix-neuf justes, qui n’ont pas besoin de repentir.  »

Luc 15.7 

 

Dieu est aussi prompt à nous accorder notre pardon, quand nous le Lui demandons, qu’une mère est prompte à retirer son enfant du feu.
Notre-Seigneur est sur la terre comme une mère qui porte son enfant sur ses bras. Cet enfant est méchant, il donne des coups de pieds à sa mère, il la mord, il l’égratigne; mais la mère n’y fait pas seulement attention; elle sait que si elle le lâche, il tombera, il ne pourra pas marcher seul. Voilà comme est Notre-Seigneur. Il endure tous nos mauvais traitements; Il supporte toutes nos arrogances; Il nous pardonne toutes nos sottises; Il a pitié de nous malgré nous.

Saint Curé d’Ars 

 

Immaculée, Reine du ciel et de la terre, refuge des pécheurs et Mère très aimante à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la miséricorde, me voici à tes pieds, moi pauvre pécheur.
Je t’en supplie, accepte mon être tout entier comme ton bien et ta propriété, agis en moi selon ta volonté, en mon âme et en mon corps, en toute ma vie, ma mort et mon éternité.

Maximilien Kolbe 

 

Ne désespérez pas, gardez-vous du désespoir. Je le répéterai mille fois : si vous péchez tous les jours, faites pénitence tous les jours… Oui, tu seras sauvé. Parce que le Seigneur a pour les hommes une grande bonté. Mon espoir n’est pas fondé sur ta pénitence. Ta pénitence ne peut effacer tes crimes, mais bien la clémence de Dieu qui s’y joint aussitôt, qui n’a pas de mesure, qu’aucune parole ne peut expliquer. Ta malice est celle d’un homme, elle est bornée, la miséricorde qui pardonne est celle de Dieu, elle n’a pas de bornes, elle est infinie. La malice de l’homme est à la bonté de Dieu ce qu’une étincelle tombant dans l’Océan est à l’Océan. Non, moins encore. L’Océan a des rives, la Bonté de Dieu n’en a aucune.

Saint Jean Chrysostome

 

Dieu très haut et glorieux,
viens éclairer les ténèbres de mon coeur;
donne-moi une foi droite,
une espérance solide
et une parfaite charité;
donne-moi de sentir et de connaître,
afin que je puisse l’accomplir,
Ta volonté sainte qui ne saurait m’égarer. 
Saint François d’Assise 

 

Chaque moment amène un devoir qu’il faut remplir avec fidélité.

Jean-Pierre de Caussade 

 

 » Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel : là, point de mite ni de ver qui consument, point de voleurs qui perforent et cambriolent. Car où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.  »

Matthieu 6.19-21 et Luc 12.33-34 

 

 

 » Je suis la Lumière du monde
Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres,
mais aura la Lumière de la vie. «  

 

Jean 8.12 

 

 

Toute Lumière qui vient de Dieu est un dépôt à transmettre, un trésor à faire valoir, une merveille à répandre.

Marthe Robin 

 

Tout ce qui est beau s’éclaire de Dieu.

Marguerite Yourcenar 

 

Tournons-nous vers le Seigneur, le Père tout-puissant, et, d’un coeur pur, rendons-Lui, autant que notre petitesse en est capable, de très grandes et sincères actions de grâce.
Prions de toute notre âme Son extrême mansuétude de daigner nous exaucer selon Son bon plaisir.
Que Sa vertu chasse l’Ennemi loin de nos actes et de nos desseins, qu’Il multiplie notre foi, qu’Il gouverne notre esprit, qu’Il nous accorde des pensées spirituelles et qu’Il nous conduise à Sa béatitude.
Par Jésus-Christ, Son Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Lui dans l’unité du Saint-Esprit, pendant tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Saint Augustin 

 

 

 » En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l’état des enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. Qui donc se fera petit comme ce petit enfant-là, celui-là est le plus grand dans le Royaume des Cieux.  »

Matthieu 18.3-4 

 

 

YHWH, je n’ai pas le coeur fier,
ni le regard hautain.
Je n’ai pas pris un chemin de grandeurs
ni de prodiges qui me dépassent.
Non, je tiens mon âme en paix et silence;
comme un petit enfant contre sa mère,
comme un petit enfant, telle est mon âme en moi. 

 

Psaume 131 1-2 

 

 

L’enfance spirituelle, c’est l’infini du désir dans la totale impuissance.

Jean Daniélou 

 

L’Esprit-Saint nous conduit comme une mère conduit son enfant de deux ans par la main, comme une personne qui y voit conduit un aveugle. Il faudrait dire chaque matin :  » Mon Dieu, envoyez-moi Votre Esprit qui me fasse connaître ce que je suis et ce que Vous êtes.  »

Saint Curé d’Ars 

 

Il faut faire le signe de la croix avec un grand respect. On commence par la tête : c’est le chef, la création, le Père; ensuite le coeur : l’amour, la vie, la Rédemption, le Fils; les épaules : la force, le Saint-Esprit. Tout nous rappelle la croix. Nous-mêmes nous sommes faits en forme de croix.

Saint Curé d’Ars 

 

O Mère Bien Aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l’amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre coeur vers la Trinité, à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pélerins que votre charité veut bien recueillir; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la lumière et dans l’amour; emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux.
Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu, mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l’auguste mystère, jusqu’au jour où notre âme pleinement épanouie aux illuminations de l’union divine, verra toutes choses dans l’éternel Amour et dans l’Unité.
Ainsi soit-il.

Marthe Robin 

 

 

Ah ! de sa tige d’or quand cette Fleur du ciel
Tomba pour embaumer les vallons d’Israël,
Que les vents étaient doux qui passaient dans les nues !
Tu vis naître, ô Saron, des roses inconnues !
Tes palmiers, ô Gadès, émus d’un souffle pur,
Bercèrent, rajeunis, leurs palmes dans l’azur !
Ton cèdre, ô vieux Liban, noir d’une ombre profonde,
Croyant qu’il revoyait les premiers jours du monde,
Salua le soleil qui brilla sur Eden !
Le parfum oublié de l’antique jardin,
Comme un cher souvenir et comme une promesse,
Des enfants de l’exil adoucit la tristesse,
Et de célestes voix, en chants harmonieux,
Dirent ton nom, Marie, à l’univers joyeux.
Terre ! oublie en un jour ton antique détresse !
O Cieux ! comme les mers, palpitez d’allégresse !
La Vierge bienheureuse est née au sein de Dieu !
Elle vole, aux clartés de l’arc-en-ciel en feu,
La Colombe qui porte à l’arche du refuge

Le rameau d’olivier qui survit au déluge !
Le mystique rosier va parfumer les airs !
L’Etoile matinale illumine les mers !
Saluez, bénissez, créatures sans nombre,
Celle que le Très-Haut doit couvrir de son ombre,
Et qui devra porter, vierge, en ses flancs bénis,
Le Dieu qui précéda les siècles infinis ! 

 

Leconte de Lisle 
 » Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi la trouvera.  »

Matthieu 16.24-25 Marc 8.34-35 Luc 9.23-24 

 

Il y en a beaucoup qui désirent le céleste Royaume de Jésus; mais peu consentent à porter sa Croix.
Beaucoup cherchent ses consolations; mais peu aiment ses souffrances.
Il trouve beaucoup de compagnons de sa table, mais peu de son abstinence.
Tous veulent partager sa joie; mais peu veulent souffrir quelque chose pour lui.
Plusieurs suivent Jésus jusqu’à la fraction du pain, mais peu jusqu’à boire le calice de sa Passion.
Plusieurs admirent ses miracles; mais peu goûtent l’ignominie de sa Croix.

Imitation de Jésus-Christ 

 

Il y a deux manières de souffrir : souffrir en aimant et souffrir sans aimer. Les saints souffraient tout avec patience, joie et persévérance, parce qu’ils aimaient. Nous souffrons, nous, avec colère, parce que nous n’aimons pas. Si nous aimions Dieu, nous aimerions les croix, nous les désirerions, nous nous plairions en elles. Nous serions heureux de pouvoir souffrir pour l’amour de Celui qui a bien voulu souffrir pour nous.

Saint Curé d’Ars 

 

Toute la vie de Jésus-Christ n’a été qu’une Croix et un long martyre, et vous cherchez le repos et la joie !

Imitation de Jésus-Christ 

 

 

 » En vérité, en vérité, je vous le dis,
si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas,
il demeure seul;
mais s’il meurt,
il porte beaucoup de fruits.
Qui aime sa vie la perd;
et qui hait sa vie en ce monde
la conservera en vie éternelle.
Si quelqu’un me sert, qu’il me suive,
et où je suis, là aussi sera mon serviteur. «  

 

Jean 12.24-25 

 

 

Que notre principale étude soit de méditer la vie de Jésus-Christ. Les hommes passent, mais la vérité du Seigneur demeure éternellement.

Imitation de Jésus-Christ 

 

Humilité ! Humilité ! C’est notre orgueil qui nous empêche de devenir des saints. L’orgueil est la chaîne du chapelet de tous les vices, l’humilité la chaîne du chapelet de toutes les vertus.

Saint Curé d’Ars 

 

Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifier comme si tu ne l’avais pas reçu ?

1 Corinthiens 4.7 

 

Chaque fois qu’une de vos bonnes actions se présentera dans votre esprit, reconnaissez que Dieu seul en est l’auteur.

Lorenzo Scupoli 

 

 

 » Je suis la vigne;
vous les sarments.
Celui qui demeure en moi, et moi en lui
celui-là porte beaucoup de fruit;
car hors de moi vous ne pouvez rien faire. «  

 

Jean 15.5 

 

 

Mon Père,
je me remets entre Vos mains; je m’abandonne à Vous, je me confie à Vous.
Faites de moi tout ce qu’il Vous plaira; quoi que Vous fassiez de moi, je Vous remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout.
Pourvu que Votre volonté se fasse en moi, pourvu que Votre volonté se fasse en toutes vos créatures, je ne désire rien d’autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre Vos mains; je Vous la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon coeur, parce que je Vous aime, et que ce m’est un besoin d’amour de me donner. Je me remets entre Vos mains avec une infinie confiance, car Vous êtes mon Père.

Charles de Foucauld 

 

 » Ne vous inquiétez donc pas en disant : qu’allons-nous manger? Qu’allons-nous boire? De quoi allons-nous nous vêtir? Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d’abord Son Royaume et Sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.  »

Matthieu 6.31-34 

 

Au jour du jugement on ne nous demandera point ce que nous avons lu, mais ce que nous avons fait : ni si nous avons bien parlé, mais si nous avons bien vécu.

Imitation de Jésus-Christ 

 

Celui qui souffre avec l’autre, celui-là comprend que l’autre est son frère.

Saint Ambroise 

 

- Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé, étranger ou nu, malade ou prisonnier, et de ne point te secourir ?
 » En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.  »

Matthieu 25.44-45 

 

 » Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. A qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre; à qui t’enlève ton manteau, ne refuse pas ta tunique. A quiconque te demande, donne, et à qui t’enlève ton bien ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux pareillement.  »

Luc 6.27-31 

 

La joie, c’est déjà l’aurore de la moisson que récolteront tous les coeurs fidèles à Dieu.

Marthe Robin 

 

 » Voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde.  »

Matthieu 28.20

Source;

http://www.spiritualite-chretienne.com/recueil/recueil1.html),

 

 

De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
islam01 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo
| lhebdocatho